Bilan annuel de la DPJ

0
1725

Crédits photo : CISSS de l’Estrie

Les directeurs de la protection de la jeunesse ont présenté leur 18ième bilan jeudi après-midi. L’annonce a été faite sous la thématique « Les enfants, notre priorité ! » .

17 837 signalements ont été effectués au cours de l’année 2020-2021 en Montérégie. Cette donnée représente le signalement de 48 situations d’enfant par jour. Il s’agit d’une légère diminution des signalements traités, si on compare aux chiffres de l’année précédente. 

Les données démontrent qu’une baisse drastique des signalements a été constaté pour les mois de mars, avril et mai 2020, alors que le Québec venait tout juste d’être confiné dû à l’arrivée de la pandémie. La DPJ a dû faire face à une explosion de signalements lorsque les écoles ont rouverts. Chose qu’ils ont effectué avec des ressources limitées.

Comme l’indique Marie-Josée Audette, directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie, la DPJ ne fait pas exception à la pénurie de main d’oeuvre qui touche tous les secteurs. 

Près de 80 étudiants de première ou deuxième année de BAC ou de technique ont été accueillis auprès de la protection de la jeunesse au cours de l’été. 

La DPJ a décidé de les garder jusqu’à la fin de leur formation scolaire. Ils seront alors prêts à intégrer l’équipe lorsqu’ils auront complété leurs études.