Historique

Depuis 2002, plusieurs personnes dont un visionnaire, M. Gaetan Chevanelle, et plusieurs organismes de la MRC d’Acton ont travaillé à l’implantation de notre station de radio communautaire.

Grâce au soutien financier du CLSC/CHSLD de la MRC d’Acton, de la SADC de la région d’Acton et de la SCARA, qui a assumé la gestion de la PHASE I du projet, il a été possible de sensibiliser les élus et les organismes de développement, de démontrer la nécessité d’un tel outil de communication pour le milieu ainsi que de procéder aux études de faisabilité qui se sont avérées concluantes. Cette étape a conduit à la constitution d’une corporation autonome à but non lucratif, Radio-Acton inc. en mai 2002.

RADIO-ACTON INC. est une entreprise de communication à but non lucratif, vouée à la promotion du milieu tant au niveau commerciale, culturelle et commununautaire. C’est aussi un outil d’information et de diffusion des services et des activités sociales et récréatives de nos populations, contribuant au succès des activités des organismes de la région. MAIS C’EST AUSSI UN moyen de communication RAPIDE ET efficace en cas de situations d’urgence comme une CATASTROPHE NATURELLE OU ACCIDENTELLE, un BOULEVERSEMENT écologique, un déversement TOXIQUE ET SURTOUT… L’IMPRÉVISIBLE.

Radio-Acton inc. s’est vu attribuer, par Industrie Canada, les lettres d’appel CFID-FM et l’autorisation de diffuser à une puissance apparente rayonnée de 860 watts sur la fréquence 103,7 mégahertz.
En foi de quoi, le CRTC lui a octroyé un permis de radiodiffuseur communautaire jusqu’en 2018.

La RADIO RÉGIONALE, c’est l’instrument que toutes les organisations, qu’elles soient publiques, institutionnelles, commerciales ou industrielles, doivent se faire un devoir de soutenir… car elle appartient au milieu et est au service de TOUTE la communauté.

Un grand merci aux commerçants locaux qui ont cru au projet de Radio Acton, à tous les bénévoles et employés temporaires et étudiants et surtout à ses premiers employés: Gaetan Chevanelle, Bertrand Dupont et Sylvie Labonté.