Comportements dangereux sur la glace de nos rivières

0
191

Quelques Valois ont été plutôt téméraires ces derniers jours en voulant s’aventurer sur la glace d’un cours d’eau de la région. Les températures chaudes de cette semaine ont fait en sorte de rendre les glaces de nos rivières, lacs et étangs beaucoup plus minces.

Il est fortement déconseillé de s’aventurer sur la glace en ce moment.  

La glace s’amincit par le dessous. si hier il y avait du monde qui passait sur la glace, peut-être qu’aujourd’hui, le poids de notre corps va être plus pesant. La glace ne le supportera pas et elle va peut-être défoncée. c’est dangereux sur la rivière.

– Joel Perron, directeur du service sécurité incendie et préventionniste à la ville d’Acton Vale et de Saint-Théodore d’Acton

Par ailleurs, selon la Société de sauvetage, environ 7 Québécois perdent la vie par noyade pendant l’hiver. Pour que ce nombre de noyades diminue, elle nous propose trois consignes de sécurité à suivre avant de pratiquer une activité sur un cours d’eau gelé afin de savoir si celui-ci est suffisamment sécuritaire.

  1. La glace bleue et transparente est habituellement la plus résistante.
  2. La glace blanche opaque (glace de neige) contient un pourcentage d’air élevé; sa résistance dépend de sa densité. La glace blanche qui contient peu d’air est presque aussi résistante que la glace bleue.
  3. La glace grise contient habituellement de l’eau à la suite d’un dégel, et doit être considérée comme dangereuse.